Représenter les Suisses de l'étranger

160'453 Suisses de l'étranger sont inscrits dans un registre électoral pour exercer leurs droits politiques. L'équivalent de l'électorat d'un canton comme celui de Neuchâtel. Un électorat très important, donc, et qui ne cesse de croître. Défendre les intérêts de ces citoyens de l'étranger est par conséquent une tâche indispensable. C'est le rôle du Conseil des Suisses de l'étranger (CSE), porte-parole de la "Cinquième Suisse" reconnu comme tel par les autorités fédérales. Outre cet organe politique de premier ordre, la "Cinquième Suisse" jouit également d'un relais au Parlement grâce à l'Intergroupe parlementaire "Suisses de l'étranger", fort de quelque 100 parlementaires sensibilisés à la cause des Suisses de l'étranger.

 

De son côté, l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) fait activement la promotion des droits politiques des Suisses de l'étranger en les encourageants à s'inscrire dans un registre électoral afin de prendre part au débat politique, mais aussi en les tenant informés des votations et élections et en prenant position lorsque cela est nécessaire. L'OSE est également active pour la promotion du vote électronique, un outil de grande importance pour les citoyens suisses répartis aux quatre coins du monde.