OSE Info 5/13

NEWSLETTER OSE Info

Vous êtes Suisse et vivez à l'étranger ? Vous désirez vous expatrier ou revenir en Suisse ? Le sujet de la « Cinquième Suisse » vous intéresse ? Alors la Newsletter OSE Info de l'Organisation des Suisses de l'étranger est pour vous !

L'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) est le centre de compétences pour les questions relatives aux Suisses de l’étranger. 

L’OSE est une organisation non gouvernementale, indépendante, politiquement et confessionnellement neutre. Elle représente et défend les intérêts des Suisses de l’étranger et leur offre une vaste palette de prestations et de services. 

 

L'OSE s’engage pour les Suisses de l'étranger depuis 1916.

 

Pour plus d’informations : www.aso.ch

 

 

13.09.13, Ariane Rustichelli, Communications & Marketing
Imprimer l'article

 

Prise de position des délégués du CSE sur la loi sur les Suisses de l'étranger

Les délégués du Conseil des Suisses de l'étranger (CSE), réunis le 16 août 2013 en séance à Davos, ont pris position sur la loi sur les Suisses de l'étranger. La procédure de consultation s'est achevée le 30 août.

Filippo Lombardi, actuel Président du Conseil des Etats et à l'origine du projet de « Loi fédérale sur les personnes et les institutions suisses à l’étranger » (loi sur les Suisses de l'étranger LSEtr) est venu  présenter en personne le projet de loi. Celui-ci a été mis en consultation par la Commission des institutions politiques du Conseil des Etats.

 

La réponse de l'Organisation des Suisses de l'étranger à la consultation a été adoptée à l’unanimité par les délégués du CSE le 16 août dernier à Davos.

 

 

13.09.13, Ariane Rustichelli, Communications & Marketing
Imprimer l'article

 

La Suisse à l'heure de la globalisation

Pour le 91e opus de leur réunion annuelle, les membres de la « Cinquième Suisse » se sont donné rendez-vous à Davos du 16 au 18 août dernier. Comme l'exige la tradition depuis 1918, le congrès qui se déroule sur trois jours est précédé par la séance du Conseil des Suisses de l'étranger. Le congrès avait pris pour thème la globalisation et ses conséquences pour la Suisse. De l'avis de tous, la manifestation a permis des échanges d'idées constructives et a assuré une présence médiatique importante, permettant ainsi aux membres de notre diaspora de faire entendre leur voix en Suisse.

En préambule au Congrès des Suisses de l’étranger, les délégués du Conseil des Suisses de l’étranger (CSE) ont tenu, le vendredi 16 août 2013, la première séance de la législature 2013-2017. Le CSE a commencé par se constituer en validant les résultats des élections organisées à l’étranger ainsi qu’en élisant les membres de l’intérieur sur proposition du Comité. A noter qu’a été nouvellement élu au sein du Comité de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE) et à l’unanimité, Filippo Lombardi, actuel Président du Conseil des Etats.

 

Prise de position – « Loi sur les Suisses de l’étranger »

Filippo Lombardi (PDC/ TI) a présenté le projet de « Loi fédérale sur les personnes et les institutions suisses à l’étranger » (loi sur les Suisses de l’étranger LSEtr) mise en consultation par la Commission des institutions politiques du Conseil des Etats. Le seul point clairement remis en question par l’OSE a été l’abandon de l’obligation de l’immatriculation, le maintien des liens avec les Suisses de l’étranger ne pouvant plus être assuré si cette obligation tombe. L’OSE a souligné, par la voix de son président Jacques-Simon Eggly, que cette loi posait les bases juridiques permettant au Conseil fédéral d’élaborer une vraie stratégie liée à la mobilité internationale de nos compatriotes.

La proposition de réponse à la consultation a été adoptée à l’unanimité des 96 délégués présents.

 

Convention franco-suisse sur les successions

L’ambassadeur de France en Suisse, Michel Duclos, est venu exposer le point de vue du gouvernement français sur la convention en matière d’impôt sur les successions signée le 11 juillet dernier par la France et la Suisse. L’ambassadeur a rappelé que ce sont les autorités suisses qui ont tenu à signer cette convention et que la France ne pouvait pas faire d’exception pour les Suisses résidant dans l’Hexagone sans créer un précédant qui remettrait en question toutes ses autres conventions.

Plus d’information sur ce thèmes 

 

Vote électronique 

Les délégués se sont également prononcés sur le 3e rapport du Conseil fédéral sur le vote électronique, saluant la phase d’essai 2006-2012 ainsi que l’abandon de la clause de Wassenaar. Désormais, les Suisses de l’étranger, quel que soit leur pays de résidence, pourront voter par Internet si leur canton le leur permet. Les délégués du CSE ont également  réitéré la requête exprimée l’année dernière dans la pétition « vote électronique pour tous », d’offrir l’e-voting à tous les Suisses de l’étranger lors des élections fédérales de 2015, pour autant que la sécurité de ce nouveau canal de vote soit garanti. Ils demandent aux cantons suisses de s’engager dans ce sens.

 

La Suisse à l’heure de la globalisation

Prenant pour thème « La Suisse vs la globalisation ? » l’assemblée plénière du samedi s’est penchée sur la signification et les implications de la globalisation pour la Suisse. Réunissant plus de 380 participants venus du monde entier, le congrès a été l’occasion de débats nourris dans le cadre de 3 ateliers. Ceux-ci ont abordé le thème de la globalisation sous différents aspects : migratoire, économique et institutionnel. Des parlementaires fédéraux de tous bords politiques ainsi que des spécialistes des domaines concernés se sont prêtés au jeu des débats contradictoires.

 

Dans son discours d’ouverture, Franz von Däniken, anc. Secrétaire d’Etat et directeur politique du DFAE, a abordé les différents aspects de la globalisation et sa complexité, expliquant la tension qu’elle crée entre la volonté de conserver son identité nationale et la réalité d’un monde qui se résume toujours plus à un « village global ». Il a insisté sur l’importance pour la Suisse de disposer d’un réseau de 715'000 citoyens vivant à l’étranger relevant au passage que la création d’une loi spécifique pour les Suisses de l’étranger n’était pas un luxe.

Rudolf Wyder, directeur de l’OSE, a effectué la synthèse des débats de la journée tout en mettant la thématique en perspective. Il a éclairé les défis à venir en lien avec la globalisation et l’augmentation de la mobilité internationale des Suisses l’étranger.  Directeur de l’OSE depuis 1987, Monsieur Wyder vivait son dernier congrès dans ses fonctions actuelles. Il partira en effet à la retraite à la fin de l’année. Jacques-Simon Eggly a tenu à saluer l’homme, son engagement et son apport particulièrement marquant à la tête de l’OSE ainsi qu’en faveur de la cause des Suisses de l’étranger.

Mesdames Sarah Mastantuoni et Ariane Rustichelli ont été nommées pour succéder à Monsieur Wyder à la tête de l’OSE à partir du 1er janvier 2014. La nomination devra encore être confirmée officiellement par le CSE lors de sa séance de printemps en mars prochain. Le comité de l’OSE a fait le choix innovant d’une codirection féminine. Les deux femmes sont actuellement membre de la direction de l’OSE.

 

Discours de la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf

Enfin, la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf s’est exprimée devant les congressistes au nom du gouvernement. Elle a abordé les chances et les risques liés à la globalisation expliquant que la  Suisse avait de bonnes cartes en main mais que notre pays devait tenir compte des règles internationales. Cela est également valable pour la place financière suisse, c’est pourquoi le gouvernement travaille sur ces dossiers en se concentrant sur une approche favorisant la qualité, la stabilité et l’intégrité. Mais l’un des atouts de la Suisse, a continué la conseillère fédérale, ce sont les Suisses de l’étranger qui sont les premiers ambassadeurs de notre pays à l’étranger. Eveline Widmer-Schlumpf a terminé par expliquer que le gouvernement ambitionnait de permettre aux membres de notre diaspora de pouvoir élire les parlementaires fédéraux par Internet pour les élections de 2015.

 

Chaque année, le Congrès des Suisses de l’étranger réunit plusieurs centaines de nos compatriotes expatriés. C’est pour eux l’occasion de faire entendre en Suisse leur point de vue sur de nombreux sujets qui concernent la « Cinquième Suisse » ainsi que d’apporter leur opinion plus internationale quoiqu’éminemment suisse sur des sujets d’actualité qui touchent notre pays.

 

 

13.09.13, Ariane Rustichelli, Communications & Marketing
Imprimer l'article

 

Le 91e Congrès des Suisses de l'étranger en images

Les images de la séance du Conseil des Suisses de l'étranger et du 91e Congrès des Suisses de l'étranger sont désormais en ligne.

Retrouvez-les sur les pages du site Internet de l’OSE ainsi que dans la rubrique « Images » de SwissCommunity.org ou encore sur la page facebook de SwissCommunity.org.

 

 

13.09.13, Ariane Rustichelli, Communications & Marketing
Imprimer l'article

 

SwissCommunity.org: le lieu de débat des votations fédérales

Ayant pour fonction première de mettre en relation les Suisses entre eux, où qu'ils habitent dans le monde, SwissCommunity.org se positionne toujours plus comme un lieu d'échange sur des sujets politiques. Ainsi, la question de l'abrogation ou non du service militaire obligatoire qui sera soumise à votation le 22 septembre 2013 y est activement débattue.

Les  29'000 membres SwissCommunity.org sont actifs dans les forums de discussions et ils sont intéressés par les débats politiques qui agitent notre pays. Ainsi, pas un jour ne se passe sans qu’une nouvelle discussion à caractère politique ne se crée ou soit commentée. « Intégration institutionnelle de  la Suisse avec l’UE », commentaires sur le « Projet de loi sur les Suisses de l’étranger »,  « Relation entre les banques suisses et nos compatriotes de l’étranger », situation de la « Place financière suisse », sont quelques-uns des sujets régulièrement discutés sur la plate-forme. A l’approche des votations fédérales du 22 septembre prochain, une discussion a été lancée sur le maintien ou non du service militaire obligatoire ainsi que sur la nécessité d’avoir une armée. Cet intérêt des membres de SwissCommunity pour les questions politiques dans leur ensemble ainsi que pour les sujets soumis à votation, montrent leur volonté de faire entendre leur voix auprès des parlementaires fédéraux et des médias. Les Suisses de l’étranger aiment débattre entre eux ainsi qu’avec leurs compatriotes de « l’intérieur » et ils le font savoir au sein de leur « territoire », SwissCommunity.org, qui est un peu leur 27e canton virtuel. Devenez vous aussi un membre actif d’un réseau d’échange en pleine expansion et inscrivez-vous sur SwissCommunity.org, si vous ne l’êtes pas encore.

www.swisscommunity.org

 

 

13.09.13, Ariane Rustichelli, Communications & Marketing
Imprimer l'article

 

Séminaire sur la Session fédérale des jeunes

Depuis de nombreuses années, les jeunes Suisses de l'étranger ont la possibilité de participer à la Session fédérale des jeunes, un projet couronné de succès qui leur permet de découvrir la démocratie directe et de s'en imprégner. La Suisse est le seul pays où les revendications de la jeunesse doivent être traitées au sein du Parlement.

Du 14 au 17 novembre 2013, 200 jeunes de Suisse se réuniront pour discuter, argumenter politiquement et décider des sujets suivants, qu’ils ont sélectionnés par un vote en ligne: obligation de servir / la jeunesse et l’alcool / homophobie / l’utilisation et la protection des animaux / répartition de la richesse / le système de formation.

Les Suisses de l’étranger seront accueillis par leurs familles d’accueil dans la région de Berne le week-end précédent la session. Du lundi au mercredi, l’OSE préparera les participants à la session. Ils découvriront le système politique suisse, seront initiés à la procédure et aux sujets débattus lors de la Session des jeunes et passeront du temps ensemble, notamment lors d’une visite guidée de la ville de Berne.

Dès le jeudi, les Suisses de l’étranger participeront au programme de la session. La salle du Conseil national, au Palais fédéral, est réservée pour les jeunes.

La Session des jeunes ne se résume pas à un alibi. Le samedi, les revendications que les jeunes auront été amenés à traiter seront transmises solennellement à la présidente du Conseil national. Le Parlement devra ensuite prendre connaissance des interventions politiques des jeunes.

Le Forum de la Session des jeunes est actif depuis 2001. Il assure le suivi des revendications élaborées lors de la Session des jeunes. Pour ce faire, le Forum collabore avec plusieurs commissions, institutions et politiciens. La jeunesse peut ainsi faire entendre une voix politique indépendante de tout parti.

 

Vous trouverez davantage d’informations sous www.aso.ch ou www.jugendsession.ch

 

 

13.09.13, Tom Morgenegg, Service des jeunes
Imprimer l'article

 

Partenariat entre Suisse Tourisme et l'Organisation des Suisses de l'étranger

Grâce à leur partenariat, l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) et Suisse Tourisme (ST) aident à mieux faire connaître leurs activités auprès des Suisses de l'étranger et rappellent l'attachement que les deux organisations portent à la «Cinquième Suisse».

Pour devenir membre du « Réseau Suisse », rendez-vous sur la rubrique "Réseau Suisse" du lien suivant : www.myswitzerland.com/aso 

 

Pour devenir membre de SwissCommunity.org, rendez-vous sur le site suivant www.swisscommunity.org

 

Pour plus d’informations sur les offres de l’OSE, rendez-vous sur la rubrique « Offre » du site Internet de notre organisation : www.aso.ch

 

 

13.09.13, Ariane Rustichelli, Communications & Marketing
Imprimer l'article