Avant le départ

Tout d'abord, il faut insister sur ce point: le non-respect des obligations militaires est punissable. Les Suisses de l'étranger qui désirent s'épargner des désagréments feront bien de se préoccuper assez tôt des questions liées à leurs obligations militaires et, en cas de doute, de s'informer auprès du service compétent.

 

Les citoyens qui désirent séjourner de manière ininterrompue pendant plus de douze mois à l'étranger et qui annoncent leur départ à leur commune de domicile doivent aussi demander un congé militaire pour l'étranger. Le formulaire «Demande de congé pour l'étranger» est disponible auprès du chef de section ou du commandement d'arrondissement. Les adresses sont disponibles sur le site de l'armée. La demande doit être envoyée suffisamment tôt, en général deux mois avant le départ, au commandement d'arrondissement.

 

Ceci concerne aussi tous les officiers. Le congé pour l'étranger est accordé si les intéressés ont accompli les obligations militaires qui leur incombent jusqu'à leur départ de Suisse (service militaire, tirs obligatoires, paiement de la taxe d'exemption de l'obligation de servir, etc.). Les détails, concernant en particulier l'obligation de s'annoncer en Suisse et à l'étranger et la restitution de l'équipement personnel, sont réglés par le commandement d'arrondissement compétent.

 

Celui dont le séjour à l'étranger n'excède pas douze mois ou qui n'annonce pas son départ à sa commune de domicile n'a pas besoin d'un congé pour l'étranger. Ces hommes restent astreints aux obligations militaires sans restrictions. Ils gardent contact avec le chef de section en lui communiquant leur adresse provisoire ou en chargeant un tiers d'assurer la liaison. Si un service militaire tombe pendant la durée de leur séjour à l'étranger, ils doivent envoyer en temps utile une demande de déplacement de service. Les hommes astreints au tir envoient en outre une demande de dispense des tirs obligatoires.