Adhésion au 2ème pilier

 

Peuvent s'affilier:

  • les personnes qui ne sont pas obligatoirement assurées,
  • celles qui peuvent adhérer à l'AVS/AI facultative,
  • celles qui disposent d'un revenu minimum d'une activité professionnelle.

 

Pour ceux qui résident à l'étranger, les conditions d'âge et de salaire dont dépend l'adhésion à l'assurance sont les mêmes que dans le cas de l'assurance obligatoire en Suisse. En revanche, vous êtes soumis comme Suisse de l'étranger, que vous soyez salarié ou indépendant, sur le plan de l'assurance facultative aux mêmes conditions que les indépendants en Suisse. Cela signifie qu'à la différence du salarié habitant en Suisse, vous devez acquitter aussi bien la contribution du salarié que celle de l'employeur (celle-ci se calculant annuellement selon l'âge en pour-cent d'un certain salaire minimum).

 

De même, une réserve peut être faite pour des motifs de santé à raison de trois ans au maximum. A vrai dire, une telle réserve n'est pas admissible pour des personnes qui se font assurer dans le délai d'une année après avoir été obligatoirement assurées pendant au minimum six mois.

 

Comme dans le cas de l'AVS/AI, chaque salarié occupé par une entreprise suisse à l'étranger est en principe soumis à la prévoyance obligatoire suisse. Toutefois, s'il présente à l'institution de prévoyance de son employeur une demande, il peut être libéré de l'obligation de s'assurer s'il l'est déjà suffisamment à l'étranger.

 

Si vous avez l'intention d'adhérer à la prévoyance professionnelle, vous pouvez demander conseil auprès de nos représentations suisses officielles à l'étranger ou directement à l'une des succursales de l'institution supplétive à laquelle vous pensez adhérer. Sinon, il vous est recommandé de choisir autant que possible une institution de prévoyance d'une certaine importance car de petites institutions ne sont pas toujours disposées à recevoir des contributions en monnaie étrangère ou, ultérieurement, à verser directement des rentes à l'étranger.